Exclusivité : une box internet spécialement négociée pour vous.

Bien choisir son alarme pour sécuriser son nouveau logement

Dernière mise à jour le 14/04/2022 14:21:25

Aujourd'hui, protéger ses biens et son habitation est essentiel. De l'alarme maison aux services de télésurveillance, il existe de nombreuses solutions. Mais comment être sûr de choisir le bon dispositif de sécurité ? Voici quelques conseils et retours d'expériences pour ne pas se tromper.

Comparez les systèmes d’alarmes entre eux

Être en sécurité chez soi une priorité ! L'assurance habitation protège les personnes et les biens des aléas du quotidien, et il est possible de souscrire à une assurance habitation pas cher mais cela ne suffit pas toujours. Une alarme maison dissuade les cambrioleurs et vous alerte en cas de danger. Avant de faire votre choix, demandez des devis ! C’est le bon réflexe pour s’équiper une alarme efficace et adaptée à vos besoins. Comme pour tout achat, les prix varient, et la qualité aussi !

Choisissez entre une alarme vendue dans le commerce ou gérée par une société de télésurveillance

Il est possible de se procurer un dispositif d’alarme dans le commerce : charge à vous de l’installer et d’avertir la gendarmerie en cas d’alerte. Mais certaines sociétés proposent un abonnement et vous assurent en contrepartie l’installation de l’alarme et la gestion des alertes 24h/24. Trois grandes entreprises se partagent le marché de la surveillance. Parmi celles-ci, on compte notamment Verisure, EPS et Ima Protect. Vous avez l’esprit libre et tranquille pour partir en vacances, en soirée ou en week-end !

Profitez de l'expertise du numéro 1 de la télésurveillance

Estimez le prix d’un service de surveillance pour votre logement

En moyenne, il faudra compter 40 euros par mois pour les services d’une société de télésurveillance. Renseignez-vous bien sur la durée et les services inclus dans le contrat. Vous pouvez bénéficier de réductions sur le coût de l’alarme en passant par votre banque ou votre compagnie d’assurances. Pensez à les contacter : il est possible qu’elles aient conclu des accords avec une société de télésurveillance comme Verisure.

Découvrez la composition et le prix d’une alarme de surveillance dans le commerce

Une alarme se compose d’une centrale qui, reliée aux capteurs, met en route les sirènes et envoie un message aux propriétaires en cas d’alerte. Les détecteurs d’ouverture (au niveau des portes et des fenêtres) et les détecteurs de mouvement captent la présence d’un individu mal intentionné. Les sirènes, à l’intérieur et à l’extérieur du logement, font fuir le cambrioleur tout en alertant le voisinage puis en orientant les forces de l’ordre. Le prix de ce dispositif de surveillance va d’une cinquantaine d’euros pour une alarme filaire à plus de 3 000 euros pour une alarme sans fil.

Privilégiez un système d’alarme facile à installer et à utiliser

La pose de l’alarme maison doit être simple et rapide : environ 1 heure pour les kits d’alarme les plus complets. La facilité d’utilisation est un critère essentiel. C’est cela qui permet de gérer et configurer une alarme sans prise de tête ! Il doit être possible de paramétrer la caméra à distance, depuis un Smartphone. L’alarme est ainsi intégrée à la domotique de la maison.

Choisissez les types d’alarme adaptés à votre logement

L’alarme détecte les tentatives de vol et de cambriolage à votre résidence. Utile pour une résidence principale, elle est aussi bien pratique pour assurer une surveillance dans une résidence secondaire. Certains équipements alertent aussi pour d’autres types de danger. Généralement, l’alarme vous prévient aussi en cas d’incendie (fumée) ou de fuite d’eau. Vous êtes ainsi protégé contre le risque d’intoxication au monoxyde de carbone. Et vous évitez les dégâts des eaux pendant vos vacances ! Certains dispositifs domotiques, en plus de la surveillance, commandent aussi l’éclairage et les volants roulants. D’autres proposent des détecteurs de gaz ou encore de bris de glace. Une raison de plus pour s’équiper d’une alarme performante !

Assurez-vous des performances de la caméra de surveillance

Grâce à la (ou aux) caméra(s), on peut visionner des images prises au moment de l’intrusion. Ces images sont généralement en basse résolution, c’est-à-dire d’une qualité médiocre. Elles permettent de confirmer la présence d’un intrus mais rarement d’identifier le cambrioleur. L’angle de vue doit être suffisamment large, et un capteur infrarouge doit pouvoir filmer dans l’obscurité. Enfin, il est préférable que les images soient stockées sur le serveur de la société de surveillance plutôt que sur une carte SD, au cas où le voleur partirait avec la caméra…

Optez pour un système d’alarme certifié NF A2P

La norme NF A2P est un bon point de départ qui certifie la qualité du dispositif d’alarme. C’est un bon critère dans le choix de son alarme ! À l’achat, vous bénéficiez aussi généralement d’une garantie qui s’étend sur plusieurs mois ou années. Certaines compagnies d’assurances imposent d’ailleurs parfois cette certification, ainsi que l’agrément de l’installateur pour la pose.

Ciblez avec l’alarme les zones sensibles de votre logement

En fonction de la superficie de votre logement, il peut être judicieux de sécuriser uniquement les zones d’accès. C’est le cas si par exemple vous travaillez au premier étage : grâce à un système de zonage, l’alarme sera active seulement au rez-de-chaussée. L’alarme sera parfaitement opérationnelle en cas d’intrusion dans votre maison ou appartement. On parle aussi de protection partielle, pour ces dispositifs de sécurité ciblés. C’est amplement suffisant pour dissuader les tentatives d’effraction, et en plus cela permet de faire des économies !

Prenez en compte vos animaux domestiques dans le choix de votre alarme

Attention, la présence d’animaux est susceptible de perturber le système d’alarme. Avertissez la société de télésurveillance ou prévoyez une alarme compatible dans le cas où votre chien ou chat resterait à la maison pendant votre absence. Le dispositif de surveillance doit s’enclencher uniquement en cas d’intrusion. Dans le cas contraire, l’alarme sonnera et vous recevrez une alerte à chaque passage de votre animal domestique devant le détecteur !

Installez des éléments de dissuasion en plus de l’alarme

Les alarmes maison offrent souvent des autocollants à placer aux endroits les plus visibles de l’extérieur. Un signalement de la surveillance sur la porte d’entrée ou sur le portail dissuadera les cambrioleurs. Ce type d’affichage repousse généralement les personnes mal intentionnées, et c’est pourquoi les sociétés de télésurveillance en systématise l’usage. Au moment de l’achat, vérifiez que des étiquettes sont fournies avec l’alarme. Découvrez ici un guide pour assurer votre logement avant d'emménager

Évaluez l’autonomie de votre alarme maison

Certaines alarmes maison fonctionnent sur piles ou batteries uniquement. Mais la durée de vie des piles et batteries qui alimentent l’alarme est parfois courte ! Le risque existe alors d’une alarme à plat et qui ne se déclenche pas au moment de la tentative de cambriolage. L’investissement dans une bonne alarme aura été inutile… Pour éviter ces désagréments et garantir la sécurité des personnes, la centrale de l'alarme doit être sur secteur. Ainsi, vous n’avez plus à vous soucier de la batterie, et vos biens sont à l’abri. Bon à savoir : certaines alarmes proposent aussi une alimentation d’urgence.

Testez le niveau sonore de l’alarme

Le volume de l’alarme est essentiel : c’est la sonnerie qui donnera l’alerte à vos voisins et aux personnes qui passeraient à proximité de votre appartement ou maison. Le niveau sonore va généralement de 90 à 130 dB. Assurez-vous de la puissance et de la portée de la sirène, en particulier si vous résidez dans une zone peu densément peuplée. Il n’y a pas de réglementation en France en la matière, mais les arrêtés préfectoraux ou communaux fixent souvent un son de 105 décibels pour 3 minutes de fonctionnement. En appartement, il faut vérifier avant d'installer l'alarme que le règlement de copropriété autorise l’emploi d’une sirène.

Procurez-vous un nombre suffisant de badge ou de télécommandes pour votre alarme

Les alarmes vendues dans le commerce fournissent un nombre variable de télécommandes. Une télécommande peut suffire, mais si plusieurs personnes s'en servent, il est appréciable de disposer de plusieurs télécommandes. Les kits d’alarme proposent souvent deux ou trois télécommandes, ce qui convient bien à une utilisation familiale. Le système de badge peut aussi être utile aux enfants, qui n’auront donc pas de manipulation à effectuer.

Vérifiez que l’alarme est garantie et dispose de possibilités d’extension

La durée de garantie de l’alarme est variable, de une à cinq années. Les garanties sont les mêmes en achetant en ligne que dans les magasins de sécurité. Il est conseillé de prendre une garantie d’au moins un an ou deux. C’est un bon moyen de s’assurer de la fiabilité du produit dans le temps et de pouvoir le retourner au service après-vente en cas de panne imprévu ou de dysfonctionnement quelconque. Les avis clients sur les alarmes méritent aussi d’être consultés, et il est préférable de choisir un produit évolutif. Au kit alarme de départ s'ajoutent des extensions et accessoires : centrale, détecteurs supplémentaires, sirène plus puissante, connexion aux appareils domotiques, flash lumineux, etc.

Choisissez le type de notification qui vous convient en cas d’alarme

L’alarme peut avertir le propriétaire d’une intrusion en cours ou d’un autre danger (fumée, gaz…) de différentes manières. L’alarme GSM est à ce titre fiable, qui emprunte le réseau mobile. Une notification est envoyée directement sur le téléphone portable. Cela oblige cependant à conserver en permanence son Smartphone connecté, et à souscrire à une offre mobile adaptée. Il est aussi possible de choisir une alarme RTC qui repose sur une ligne téléphonique fixe. Vous êtes alors appelé sur un téléphone fixe.

Profitez de l'expertise du numéro 1 de la télésurveillance